lake moraine - banff - canada - alberta
MAËVA ET ANTOHNY

MAËVA ET ANTOHNY

Préparer son roadtrip dans les Rocheuses canadiennes

L’ouest Canadien, cette autre facette du Canada qui nous intrigue et nous attire tant. Tout le monde a déjà entendu parler des Rocheuses canadiennes aussi bien connues sous le nom des fameuses Rockies ou Rocky Mountains. Et pour cause…Les Rocheuses canadiennes, c’est 20 155 km² d’espace naturelle. 20 155 km² de nature abondante et surtout, impressionnante. 

Les Rocheuses canadiennes traversent principalement, les provinces de l’Alberta et de la Colombie Britannique. Cette chaîne de montagnes interminable en fait rêver plus d’un un. En effet, la beauté de cette région du Canada est juste indescriptible tellement elle est spectaculaire. Entre sommets enneigés, lacs turquoises, glaciers, vallées fleuries, chutes d’eau et crêtes de montagnes abruptes, les Rocheuses canadiennes sont un vrai bonheur pour tous les amoureux de la nature. 

En ce qui concerne les amateurs d’activités en plein air, ils n’auront pas le temps de s’ennuyer. Que tu souhaites faire de la randonnée, des ascensions de sommets, du cyclisme, de l’escalade, de l’alpinisme, de la pêche, ou tout simplement, de l’observation de la faune et de la flore, tu trouveras tout ce dont tu as besoin pour être aux anges. Alors, prêt à en savoir d’avantage sur notre coup de cœur du Canada ?

Quand partir dans les Rocheuses canadiennes ?

Un des sujets principaux au Canada c’est la météo. Cette dernière, est tellement changeante et intense qu’elle anime de nombreuses conversations et ce, tout au long de l’année. De ce fait, tu te doutes bien que pour la préparation d’un roadtrip, c’est un élément ultra important dont il faut tenir compte. Il faut l’avouer, la météo, c’est un peu toi et ta chance. Néanmoins, il y a des moments plus propices que d’autres pour envisager un roadtrip dans les Rocheuses Canadiennes. 

En ce qui nous concerne, nous avons dormi pendant 3 semaines en tente. De ce fait, choisir le meilleur moment pour partir faire ce roadtrip était une décision cruciale à prendre pour mettre le plus de chances de notre côté.

Généralement, un roadtrip dans les rocheuses canadiennes peut se planifier de mi-juin à octobre. Cependant, il te faudra tenir compte des éléments suivants:

Quel mois privilégier pour un roadtrip dans les Rocheuses canadiennes?

  • Juin: il se peut que de la neige soit encore présente sur certains sentiers de randonnées. De ce fait, il est possible que tu ne puisses pas faire ou voir tout ce dont tu as envie. Si tu souhaites absolument partir en juin, on te conseille de favoriser la mi voir, fin juin.
  • Juillet et Août: ces derniers, sont les mois d’été et de vacances où il risque d’y avoir beaucoup de monde. En temps normal (hors COVID-19), il est même conseillé de réserver ses hébergements à partir de janvier, dès que cela est possible.
  • Septembre: selon nous, le meilleur compromis. Moins de monde, températures clémentes et même encore de très belles journées ensoleillée.
  • Octobre: durant ce mois-ci, le risque de neige et de températures plus fraîches est clairement plus élevé. De plus, certains campings ferment entre la mi-septembre et fin septembre. Renseigne-toi bien au moment de la préparation de ton itinéraire sur les dates de fermeture des hébergements.

Notre expérience

Nous concernant, nous avons voyagé dans les Rocheuses Canadiennes du 22 août 2020 au 11 septembre 2020. Nous avons eu principalement que des très belles journées ensoleillées. D’ailleurs, nous avons même tous les deux attrapé un coup de soleil, c’est pour te dire. En trois semaines, nous avons eu deux journées de pluie et 2-3 nuits très froides (autour de 0 degrès). Sinon, en règle générale, un bon feu de camp et de bons vêtements nous ont permis de passer de bonnes nuits.

En outre, on souhaite rajouter une petite parenthèse concernant la visite des Rocheuses canadiennes en hiver. Ayant discuté avec certains habitants de la région, ces derniers, nous ont également dit beaucoup de bien quant à la découverte des Rocheuses canadiennes en hiver. 

En effet, cette région se transforme en énorme terrain de jeu pour les amateurs de sports d’hiver. Les décors sont différents mais tout aussi féerique car tout est recouvert de neige. Seul petit bémol, tu ne verras pas les lacs de couleur émeraude et turquoise. Mais comme on dit, à chaque saison  ses plaisirs.

Choses à savoir avant ton départ pour un roadtrip dans les Rocheuses canadiennes

Comme on aime le dire, un voyageur averti et bien préparé en vaut deux. De ce fait, voici un rapide petit listing des choses à savoir avant de te rendre dans les Rocheuses canadiennes:

  • Là-bas, on parle l’anglais. C’est donc l’occasion de pratiquer à nouveau la langue de Shakespeare qui n’est que très peu populaire à Québec (faut bien se l’avouer).
  • Les gens ne se baladent pas tous avec un chapeau de cowboy sur la tête. Même s’il y en a et qu’il faut bien avouer que c’est vachement stylé.
  • Ton « Bear spray » tu auras avec toi H24. Bon ok, c’est peut-être un peu exagéré mais personnellement, je (Bibi) l’avais sur moi à tout moment (dans la tente, pour aller aux toilettes, bref tout le temps). N’oublie pas que dans les Rocheuses canadiennes, c’est toi qui rentre dans la maison des ours et pas l’inverse.
  • Le fuseau horaire en Alberta est différent de celui du Québec. En effet, il y a deux heures en moins qu’à Québec et donc un décalage horaire de -8h avec la Belgique et la France. De plus, on te conseille de faire attention au fuseau horaire en fonction de tes déplacements dans les différents Parcs nationaux et entre les provinces. En effet, en te rendant dans la province de la Colombie Britannique au Parc national des Glaciers par exemple, il y a une heure en moins par rapport à l’Alberta. Petit détail qui peut avoir son importance si tu as un rendez-vous ou un avion à prendre.

Réserve ton camping

  • Prend tes hébergements à l’avance. Dans les Rocheuses canadiennes, il ne vaut mieux pas débarquer « en mode touriste » sans hébergement. Alors certes, des places de camping sont toujours disponibles dans ce qu’on appelle « First come, First served » camping ou overflow camping. Néanmoins, ce ne sont pas forcément les campings les plus beaux et agréables. De plus, on te rappelle que le camping sauvage est strictement interdit dans les Rocheuses canadiennes. Ce dernier, est même sévèrement puni par les rangers. Alors, autant éviter les embrouilles et le stress en réservant ta place à l’avance, non ? En outre, il existe également beaucoup d’hébergement du style auberge ou hôtel. Cependant, en ce qui nous concerne, c’était vraiment hors de prix pour ce que c’était et nous y avons donc pas séjourné

Le matériel de camping

Pour ce qui est du matériel de camping, c’est un point ultra important qui jouera un rôle clé pour le bon déroulement de ton voyage. Avoir une bâche pour la pluie, un powerbank pour charger tes appareils, des lampes frontales pour les pipis nocturnes,…

De ce fait, nous avons décidé d’y dédier un article complet afin de te partager tous nos indispensables en camping.

Ton laissez-passer de Parks Canada

Autre donnée très importante, ton laissez-passer qui est ton droit d’entrée pour les différents parcs nationaux de Parcs Canada. Pour pouvoir visiter les différents parcs nationaux et y camper, il faudra te munir d’un pass. Le plus intéressant, si tu visites plusieurs parcs nationaux, c’est de prendre un pass annuel. De ce fait, on te conseille vivement d’acheter la carte d’entrée découverte au prix de 69,19$ (tarif en 2020).

Si tu voyages en groupe, le pass famille/groupe qui vaut pour un maximum de 7 personnes par véhicule est très intéressant. En effet, le prix pour ce dernier est de 139,40$. La carte d’entrée découverte est valable pendant un an à partir du moment de l’achat et te permettras de découvrir plus de 80 sites de Parcs Canada. Honnêtement, c’est très vite rentabilisé et ça vaut vraiment la peine.

Notre itinéraire dans les Rocheuses canadiennes

Pour notre roadtrip dans les Rocheuses Canadiennes, nous avons prévu 3 semaines. Honnêtement, cela peut paraitre beaucoup mais ce n’était pas assez long pour tout explorer à notre guise. 

En réalité, on pense que toute une vie ne serait pas suffisante pour faire toutes les randonnées et découvrir tous les recoins de cette magnifique région. 

Du coup, on va dire que 3 semaines, c’est déjà une belle durée pour pouvoir faire de belles longues randonnées, sortir des sentiers battus et ce, sans être pressés par le temps.

Combien de temps prévoir pour un roadtrip dans les Rocheuses canadiennes ?

 

Contrairement à d’autres voyageurs, nous avons préféré nous concentrer exclusivement sur la région de l’Alberta et ne pas nous rendre en Colombie Britannique. 

Avec le temps et nos derniers voyages, on a appris à voyager autrement, plus lentement. On préfère voir et faire un max de choses dans une région plutôt que de faire beaucoup de route pour uniquement visiter les lieux incontournables dans chacune des régions.
En ce qui nous concerne, on estime qu’un minimum de deux semaines est nécessaire pour bien profiter des Rocheuses canadiennes sans y intégrer la Colombie Britannique.

Néanmoins, ceci n’engage que nous et nous avons d’ailleurs entendu énormément de bien sur la Colombie Britannique. Une raison supplémentaire de revenir dans l’ouest peut-être ?

Notre itinéraire dans les Rocheuses canadiennes en détails

Ceci étant dit, tu trouveras ci-dessous, notre itinéraire de trois semaines dans les Rocheuses Canadiennes. Nous avons commencé notre roadtrip au départ de la ville de Calgary

C’est une ville qu’on te conseille pour débuter ton roadtrip dans les Rocheuses canadiennes. En effet, cette dernière, est accessible par avion depuis le Québec. De plus, elle est idéalement située pour partir à la découverte des Rocheuses canadiennes et ce, tant dans le nord que dans le sud.

Calgary

Premier jour 22/08 : arrivée à Calgary + achat des courses et des derniers équipements

Canmore

Deuxième jour 23/08 : Pigeon Mountain

Troisième jour 24/08: Smutwood peak

Banff National Park

Quatrième jour 25/08: Mount Sulphur – Johnson Lake

Cinquième jour 26/08: Ha Ling Peak – Grassi Lakes

Sixième jour 27/08 : Moraine Lake + randonnée jusqu’au Eiffel Lake

Septième jour 28/08 : Johnston Canyon – Ink Pots

Huitième jour 29/08: Jour de pluie= lessive + visite de la ville de Banff

Neuvième jour 30/08: Mount Fairview – Lake Louise – Fairview Lookout

Dixième jour 31/08: Lake Louise – Lake Agnes – Lake Mirror – Big Beehive – Plain of six Glaciers

Parc National des Glaciers

Onzième jour 01/09: Great Glacier Trail

Route des glaciers + Parc National Yoho

Douzième jour 02/09: Hector Lake – Peyto Lake – Bow Lake – Spiral Tunnels – Emerald lake – Natural Bridge

Treizième jour 03/09 : Iceline trail via Little Yoho Valley

Route des glaciers

Quatorzième jour 04/09: Route des glaciers: Mistaya Canyon – Weeping wall viewpoint – Parker Ridge

Jasper National Park

Quizième jour 05/09 : Mont Edith – Maligne Canyon – Lac Maligne – Pyramid Lakes

Seizième jour 06/09:  Valley of Five Lakes – Annette Lake –  Beauvert Lake

Dix-septième jour 07/09 : Sunwapta Falls + Athabasca Falls – retour Calgary

Parc National Waterton Lake

Dix-huitième jour 08/09: Upper Bertha Falls – Bertha Lake Trail

Dix-neuvième jour 09/09: Crypt Lake Trail

Vingtième jour 10/09: Red Canyons + Lac Crandell

Vingt-et-unième jour 11/09: Départ vers Québec

Les parcs nationaux des Rocheuses canadiennes

Tu nous connais, on a fait énormément de randonnées. Les paysages et les panoramas sont tellement différents que même en trois semaines, nous n’avons pas du tout été lassé par ces paysages montagneux. Alors on te prévient, ici, tu n’entendras pas : « une montagne c’est une montagne hein ».

Pour conclure ce paragraphe, on te partage un rapide petit récapitulatif des différents parcs nationaux et régions que nous avons explorés:

  • Canmore
  • Banff National Park
  • Yoho National Pakr
  • Parc National de Jasper
  • Parc National du Waterton Lake

Des articles plus précis sur chacun de ces lieux et parcs suivront très prochainement. Cependant, on tient déjà à te dire que nous avons eu un énorme coup de cœur pour la région de Canmore et les randonnées du Parc National du Waterton Lake

On tient à le préciser car ces lieux, sont moins populaires dans les itinéraires « classiques » des roadtrips dans les Rocheuses Canadiennes. Cependant, c’est bien dommage car ces dernières, ont pourtant tellement à offrir.

Quel budget prévoir pour un roadtrip dans les Rocheuses canadiennes

Parlons bien, parlons sérieusement, parlons budget. Un roadtrip dans les Rocheuses Canadiennes c’est coûteux ou bien, dispendieux comme on dirait au Québec. Néanmoins, on trouve qu’on s’en est tout de même bien sortis. Surtout, que nous avons pu faire et voir tout ce que nous voulions. 

Certes, il n’y a pas eu de survol en hélicoptère des Rocheuses canadiennes, mais ce n’était pas dans nos plans. Alors, comment réussir à faire un roadtrip dans les Rocheuses canadiennes sans exploser le budget ?
Pour cela, pas de secret. L’organisation et ta tente seront tes meilleurs alliés.

Ci-dessous, tu trouveras un récapitulatif de nos dépenses en euros pour ce roadtrip de 3 semaines dans les Rocheuses canadiennes. 

Comme tu pourras le constater, nos avons reparti les dépenses par catégorie.

Les différentes catégories de dépenses

  • L’hébergement: cette catégorie comprend nos dépenses pour les emplacements de campings ainsi que pour nos trois nuits d’airbnb à Calgary. De plus, elle tient également compte des permis de feux de 8,80$ que nous avons payés dans chaque parc national.
  • Nourriture: ceux qui nous connaissent le savent, on aime manger. De ce fait, tu ne nous verras JAMAIS faire des économies sur la nourriture. Néanmoins, on te conseille vivement de faire de grosses courses dans un Walmart à Calgary avant de prendre la route. Vue les prix des petits supermarchés dans les petites villes de montagnes, cela te permettra de faire des économies et de gagner du temps. Cependant, des petites courses telles que du pain, de la viande, ou des produits frais seront inévitables dans les petits supermarchés. Néanmoins, croit-nous, ça chiffre vite. Dans cette catégorie, tu trouveras également les frais pour les glaçons, les bières (quelques unes autour du feu ça fait toujours plaisir), les petits écarts (glaces, etc..) mais aussi et surtout, les cafés. On tient à le préciser car l’air de rien, le café a bien sa place dans notre budget roadtrip.
  • Transport: ce total, comporte le prix de la location de voiture ainsi qu’une très bonne assurance qu’on avait contractée. En outre, nous avons dû payer un supplément qui n’était pas prévu car la beauté des lieux nous a fait dépasser le compteur kilométrique convenu dans le prix de la location. Sache que si tu optes pour la location d’un van, cette catégorie sera évidemment plus élevée.
  • L’essence: un point positif dans ce budget. En comparaison aux prix en Europe, l’essence ne coûte pas cher ici. Effectivement, le tarif en vigueur lors de notre roadtrip était de moins d’un euro pour un litre d’essence.
  • Autre: cette dernière catégorie regroupe des frais « inclassables » tels que: le pass Park Canada, le transfert en bateau vers le début de randonnée pour le Crypt Lake Trail, le Bear spray, etc…

Nos dépenses

Notre budget sur place pour notre roadtrip de 3 semaines dans les Rocheuses canadiennes est de 2013€ soit, 1006€ par personne. C’est clairement un budget mais finalement, lorsqu’on pense à tout ce qu’on a pu faire, voir et vivre, ce n’est pas grand-chose.

Étant donné que nous avons utilisé notre équipement de camping pour notre roadtrip en Gaspésie, nous avons préféré séparé cette catégorie ainsi que le prix du vol vers Calgary. D’ailleurs, le prix du billet Québec à Calgary n’est pas donné mais le prix payé était assez bon en comparaison avec les tarifs qui peuvent être plus élevés d’habitude. Pour cela, il n’y a pas de secret,  Skyscanner est ton meilleur ami de voyage.

Où dormir dans les Rocheuses canadiennes

Comme dit plus haut, à l’exception de nos passages d’une nuit à Calgary, nous avons exclusivement dormi en tente dans des campings. On n’aime pas comparer mais bon, c’est tout de même plus fort que nous alors on va te donner notre avis sur le camping dans les Rocheuses Canadiennes.

Le camping dans les Rocheuses canadiennes

Notre dernier roadtrip en tente remonte à notre PVT en Australie. Du coup, c’est vrai que nous étions restés avec cette image de liberté totale. Tu sais, celle où tu es seul dans un parc national et au matin en ouvrant ta tente, tu te retrouves face à des kangourous. 

Au Canada, c’est un peu différent. Alors certes, il y a également des wapitis et des fois même des ours qui se baladent près de ton campement. Néanmoins, tout est beaucoup plus structuré et tu n’auras pas cette impression d’être « seul au monde ». 

On a trouvé les campings des parcs nationaux assez axé sur le business. Sur certains sites, beaucoup d’emplacements pour peu d’espace. Heureusement, cela n’enlève en rien le moment de détente et de bonheur devant un feu le soir. Cependant, il vaut mieux être averti pour ne pas être étonné de te retrouver avec des voisins à ta gauche et à ta droite.

Réserver ton emplacement de camping dans les Rocheuses canadiennes

Ce qu’il faut savoir, c’est que la réservation des spots de camping se fait sur le site du gouvernement. Il y a des frais de réservation qui s’élèvent à 11,50$. De ce fait, essaye de mettre le maximum de camping par parc national dans ta réservation afin d’éviter de devoir payer plusieurs fois ces frais.

Dans l’ouest et au Canada en règle générale, il est également d’usage de faire des feux. Pour pouvoir en faire sur ton emplacement de camping tu devras une fois de plus t’acquitter de la somme de 8,80$. Cette fois-ci, ce sera pour avoir ton « fire permit ». Le seul avantage, c’est que tu pourras te servir à volonté en bois.

Nos spots de camping dans les Rocheuses canadiennes

Ci-dessous, tu trouveras une liste des différents campings où nous avons séjourné :

Parc national de Banff

Two Jack Main Campground: très chouette camping boisé. Le bloc sanitaire et la cuisine étaient très bien entretenus. De plus, il se situe pas loin du Johnson Lake. Parfait pour s’y baigner (fin s’y laver) en temps de COVID-19 lorsque les douches du camping sont fermées.

Parc national de Yoho

Kicking Horse: Malheureusement, nous n’avons pas pu y séjourner car il été déjà complet. Néanmoins, nous en avons entendu que des bons échos. De plus, c’est le seul camping du parc à avoir des toilettes ET des douches.

Parc national de Jasper

Wapiti: clairement notre déception en termes de camping. En ce qui nous concerne, ce site de camping reflète totalement ce qu’on souhaite dire lorsqu’on évoque le côté « business » des campings nationaux dans l’ouest du Canada. 

On a trouvé qu’on était les uns sur les autres. En d’autres termes, beaucoup de campeurs dans le même périmètre. De plus, c’était le camping où les sanitaires étaient le moins propre. En résumé, il ne nous a pas trop convaincu. Cependant, il y a eu une soirée où il a plu et nous étions bien contents d’avoir accès à un abri pour cuisiner.

Parc national de Waterton Lake

Village: Certainement notre camping préféré. Contrairement aux autres, nous n’étions pas dans un cadre de style forêt. Le site de camping était exposé aux différents éléments. 

Néanmoins, nous étions surtout face aux magnifiques montagnes et ce, dès le réveil. Il y avait du monde sur le terrain de camping mais étonnamment, ce n’était pas très dérangeant. Les sanitaires étaient également très modernes et très bien entretenus.

Comment se déplacer dans les Rocheuses canadiennes

Même si des très très très grands motivés explorent les Rocheuses Canadiennes à vélo, on te conseille tout de même de louer une voiture de location. Maintenant, la grande question, van ou voiture ? En soit, tout dépend de ton budget. 

Étant donné que nous avions un petit budget et que nous avons déjà fait un roadtrip en tente, le choix était vite fait. Tu as des avantages et des désavantages dans les deux modes de transports.

  • Voiture: cela te coutera moins cher, plus facile pour te déplacer, ça te coutera moins en frais d’essence.
  • Van: tu pourras y dormir si les températures extérieures sont trop fraîches, peut-être moins de casse-tête niveau organisation du campement, tu peux t’arrêter où tu veux (bien que le camping sauvage soit interdit).
DCIM100GOPROGOPR2572.JPG

Nous concernant, nous avons loué une voiture de location sur le site TURO .
Ce dernier, permet de louer une voiture à un particulier tout en étant couvert par une assurance. Par contre, attention à ne pas dépasser le nombre de kilomètres compris dans le prix de ta location.

Effectivement, nous étions tellement émerveillé par les décors environnants que nous avons dépassé notre compteur kilométrique aie aie. Du coup, nous avons dû payer un supplément qui correspondait aux nombres de kilomètres dépassés.

Conclusion sur notre roadtrip dans les Rocheuses canadiennes

Difficile de décrire notre roadtrip dans les Rocheuses Canadiennes tellement nous l’avons trouvé grandiose. Grandiose, c’est vraiment le terme. Tout était tellement grand et majestueux. On comprend très vite qu’ici, ce n’est pas nous qui décidons, mais la nature. D’ailleurs, on se sent tellement petit et insignifiant face à ces sommets, ces glaciers, ces montagnes… 

On savait que les Rocheuses canadiennes ça allait être beau mais pas à ce point. On s’est retrouvé face à des paysages de toute beauté, des vues panoramiques à 360° et une nature incroyable. 

Pour être honnête, sans ce PVT, on n’aurait jamais envisagé un voyage au Canada. Depuis ce voyage dans les Rocheuses canadiennes, notre avis est bien différent, tu t’en doutes. On recommande à chaque voyageur, amoureux des grands espaces et de la nature de faire ce voyage au moins une fois dans sa vie. Il faut le vivre pour le comprendre. 

Se surpasser, explorer, découvrir et se sentir vivant face à ces montagnes enneigées. En d’autres termes, une expérience inoubliable qui est venue embellir notre année d’expatriation au Canada.

Statistiques

Si on devait encore résumer ce voyage avec quelques mots ou plutôt, quelques chiffres ce seraient les suivants. Notre roadtrip dans les Rocheuses canadiennes c’est :

17

nuits sous tente

1

nuit avec une couverture de survie

7

sortes d’animaux croisés: wapitis, coyote, orignal, chipmunk, hibou, des spermophiles du Columbia, des marmottes des Rocheuses, mais au grand regret de Bibo… pas d’ours.

15

seaux d’eau et 6 baignades dans des lacs en guise de douche

197

de randonnée en montagne

3

jours de courbatures suite aux randonnées effectuées

4

campings différents

3500

kilomètres parcourus en voiture

un nombre incalculable de magnifiques souvenirs qu’on emporte avec nous

Alors, toi aussi ça te tente un roadtrip dans les Rocheuses canadiennes ?

Si tu as des questions, n’hésite pas à nous laisser un commentaire. On y répondra avec plaisir.

Partager sur facebook
Partager
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
5 1 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Inline Feedbacks
View all comments
trackback

[…] Préparer son roadtrip dans les Rocheuses canadiennes […]

Maytimeaway
22 jours il y a

Incroyable cette expérience, et super article ! J’ai halluciné avec l’accessoire numéro 1 à emporter avec vous … J’aurais super peur des ours aussi je pense. Merci pour la clarté des infos, je sais pas si on est prêts avec mon copain pour ce genre de trip avec beaucoup de randonnée mais j’espère avoir l’occasion d’y aller dans ma vie 🙂

May from https://www.maytimeaway.fr

Partir Loin
Administrateur
18 jours il y a
Reply to  Maytimeaway

Hello,

Merci pour votre retour, ça fait plaisir.
Franchement, un roadtrip dans les Rocheuses canadiennes, c’est clairement un voyage qui vaut le détour et qu’on conseille fortement :).
L’avantage, c’est qu’il y a tellement de randonnées à faire, qu’il y en a vraiment pour tous les goûts.
Le nombre de choses à faire et à voir est genre interminable.
De quoi même nous donner envie d’y retourner hihi.

trackback

[…] Par contre, une fois qu’on sort de la forêt, c’est là que la réelle difficulté de la randonnée du Pigeon Mountain commence. Les trois derniers kilomètres, sont assez raides. Tout l’effort de la randonnée réside dans ces derniers. Néanmoins, le décor qui nous entoure est tout simplement incroyable. Le champ de vision est énorme. On ne sait plus où regarder. Une vue dégagée à 360 °avec des énormes montagnes à n’en plus en finir. En réalité, on n’arrive même pas à voir la fin des montagnes, c’est fou non? En quelques kilomètres, on comprend tout de suite le potentiel… Lire la suite »

Mélanie
12 jours il y a

Pas trop dur les baignades dans les lacs ? En tout cas, c’est sublime ! J’aime bien votre façon de voyager de manière économe (sauf pour la nourriture ;)). Cela reste quand même un sacrée budget. Mais vous vendez bien le rêve ! Merci pour votre partage 🙂