randonnée-smutwood-peak-rocheuses-canadiennes (17)
MAËVA ET ANTOHNY

MAËVA ET ANTOHNY

La randonnée du Smutwood Peak

L’ascension du Smutwood Peak c’est une de nos randonnées préférées. Alors, est-ce que tu es prêt à savoir pourquoi ? Genre, vraiment prêt ? En ce qui nous concerne, nous ne l’étions pas. Dans cet article, on te partage notre coup de cœur des montagnes. La randonnée à ne pas manquer si tu prévois un roadtrip dans les Rocheuses canadiennes. Le Smutwood Peak, c’est une randonnée qui t’offre un défi de taille. Cependant, soit rassuré, tu seras largement récompensé pour tes efforts, crois-nous.

Comment aller au Smutwood Peak ?

La randonnée du Smutwood Peak se situe dans la région de Canmore. Pour t’y rendre depuis le parc national de Banff, tu devras compter plus ou moins 1h30 de route. En soit, ce n’est pas très loin en termes de kilomètres. Néanmoins, il y a 30 kilomètres que tu devras parcourir sur une route non goudronnée. Au plus tu te rapprocheras du début du sentier de randonnée, au plus tu t’enfonceras dans le parc et dans la nature du pays de Kananaski.

Où se trouve le Smutwood Peak ?

Le Smutwood Peak se situe plus précisément dans le Parc provincial Peter Lougheed. Ce dernier, fait parti avec d’autres parcs de ce qu’on appelle le  pays de Kananaskis (Kananaskis country). L’appellation Kananskis Country regroupe un ensemble de parcs aux pieds des Rocheuses canadiennes. Certes, peut-être moins connus pour les voyageurs provenant d’une autre région que l’Alberta. Toutefois, c’est une partie de l’Alberta fortement populaire auprès de ses habitants pour les magnifiques randonnées que le pays de Kananaskis offre. Ces randonnées, se situent  dans un cadre magnifique mais offre également l’avantage d’avoir moins de monde sur les sentiers.

Niveau de difficulté du Smutwood Peak

La randonnée jusqu’au sommet du Smutwood Peak est il faut l’avouer, assez difficile. En effet, il te faudra parcourir 20 kilomètres aller-retour avec un dénivelé positif de 961m. Même si la distance est assez conséquente, la difficulté réside d’avantage dans l’aspect technique et le dénivelé des 3 derniers kilomètres. En effet, les 7 premiers kilomètres se font sur une partie qui est relativement plate. Une fois que tu auras traversé le vaste champ, tu te trouveras au pied d’une montagne enneigée. C’est à ce moment là, que la vraie partie de jeu commence. En ce qui nous concerne, on s’en souvient encore. Il nous restait encore 3 kilomètres à parcourir et l’application Mapsme nous mentionnait un temps de marche de 2 heures. On s’est dit que l’application devait beuger…En réalité, pas du tout, bien au contraire. C’était même plus long avec ma crise de panique au sommet. Pourquoi une crise de panique? On t’explique tout ça.

L’ascension du Smutwood Peak

En réalité, l’ascension jusqu’au sommet du Smutwood Peak peut être décrite en 4 parties distinctes. En effet, un des nombreux avantages de cette randonnée c’est qu’elle offre des paysages très diversifiés. Chaque partie, t’enchantera avec ses nombreux atouts.

Première partie du Smutwood Peak

Comme dit ci-dessus, la première partie de la randonnée est assez simple. En effet, tu marcheras d’abord dans un décor un peu semblable à celui du début de la randonnée du Pigeon Mountain . Ensuite, tu traverseras une plaine et tu seras littéralement entouré de baies et d’autres petites friandises préférées des ours. On ne l’a su que par la suite mais il semblerait, que le risque de croiser un ours le long de cette randonnée soit très élevé. Inutile de prendre des risques inutiles. N’oublie donc pas ton Bear spray et de faire du bruit lorsque tu marches. Cela permet d’annoncer ta présence aux ours afin de ne pas les surprendre.

Ceci étant dit, tu passeras également dans une forêt et pourras même t’arrêter à une petite cascade d’eau. Une fois que tu auras passé cela. Tu te retrouveras au milieu d’un énorme champ. En quelques kilomètres, tu auras vu pleins de décors différents. Finalement, sans même t’en rendre compte, tu auras déjà marché 7 kilomètres.

Deuxième partie du Smutwood Peak

Si on devait résumer cette deuxième partie de la randonnée du Smutwood Peak c’est: grimper et  pousser dans ses mollets. Dans cette deuxième partie, tu oublieras vite tes statistiques en termes de rapidité. La pente est très raide et ça monte sévère. Heureusement, le tronçon se fait sous forme de petits lacets assez court ce qui permet d’avoir un sentier dégagé dans la montée. Tu t’en doutes, cette partie ne sera clairement pas une partie de plaisir au retour. En ce qui nous concerne, on a même trouvé le retour plus pénible. En effet, il faut beaucoup compenser avec tes genoux pour descendre en biais. De plus, en descendant le terrain et plus glissant. Avec l’accumulation de la fatigue musculaire et la baisse de concentration, le risque de chute est plus élevé. Redouble donc de prudence sur le chemin du retour.

Une fois arrivé en haut, c’est loin d’être terminé. Néanmoins, tu pourras prendre quelques minutes de repos avant d’attaquer la deuxième partie de la montée pour atteindre le niveau des lacs. Pour ce deuxième tronçon, nous avons tenu notre droite mais tu peux également longer les parois des montagnes sur ta gauche. Tu verras, il n’est pas vraiment possible de se perdre à condition de te diriger vers le haut. En ce qui nous concerne, nous avons emprunté le sentier proche des montagnes lors de notre retour.

Troisième partie du Smutwood Peak

Arrivé en haut, c’est la première et très belle récompense. Tu te retrouveras face à des lacs de couleur bleu azur entourés de sommets plus impressionnants les uns que les autres. Ce qui est superbe avec cette randonnée, c’est qu’en là commençant, tu ne t’attends vraiment pas à tomber sur ce genre de paysage. Par contre, le seul petit bémol, c’est que près du lac, le vent souffle assez fort. Étant donné que tu te retrouveras en quelque sorte dans le creux des montagnes, tu sera pleinement exposé aux différents éléments. N’oublie donc pas d’être bien équipé avant de te lancer dans cette randonnée du Smutwood Peak.

Depuis le lac, tu verras un sentier de randonnée qui longue le lac en hauteur. Car oui, nous ne nous sommes pas aventurés au pied du lac même. Nous ne savons d’ailleurs même pas si cela est bien autorisé. Le chemin de randonnée qui longue le lac se résume en réalité à un chemin de cailloux. De ce fait, il faut bien faire attention à l’endroit où tu poses les pieds. Le chemin n’étant pas très large, on te conseille de prendre ton temps pour éviter toute chute inutile. Une fois que tu auras passé les lacs, tu arriveras une fois de plus devant des paysages à couper le souffle. Tu découvriras d’autres sommets sur ta gauche mais ta vue depuis les lacs et les montagnes environnantes sera une fois de plus différente.

Lorsque tu seras arrivé à cette partie de la randonnée, deux options s’offrent à toi:

  1. soit tu as une grande peur du vide insurmontable, le vertige et tu t’arrêtes là
  2. tu continues vers la quatrième et dernière partie du Smutwood Peak

Quatrième partie du Smutwood Peak

Cette dernière partie, est incontestablement la plus technique et difficile de cette randonnée. On ne le savait pas, mais cette partie a été un grand défi. En particulier pour moi (bibi) qui a le vertige. Dans cette quatrième partie du Smutwood Peak on prend de la hauteur. Néanmoins, les vues sur les montagnes environnantes sont similaires que celles au pied du sommet. C’est pour cette raison, que si on peut te donner un conseil, si tu ne le sens pas, il ne faut pas forcer les choses.

Les chemins de randonnée qui suivent sont en réalité que des bouts de cailloux faisant partie des sommets. Les chemins sont étroits, le vide bien présent et le vent souffle. Tout ce qu’il faut pour me faire perdre les moyens et trembler de tout mon corps. Je suis montée quelques secondes au sommet pour aller jusqu’au bout des choses mais contrairement à bibo, je suis tout de suite redescendu de quelques mètres. En effet, la vue du vide devenait de plus en plus insurmontable.

Un petit conseil, regarde toujours devant toi car une fois que tu auras vue ce qu’il y a en bas, ça fout les boules! Après avoir fait le tour d’un premier sommet, on se retrouve au pied du fameux Smutwood Peak. En réalité, on trouve que le terrain ressemble beaucoup à celui qu’on peut retrouver au pied d’un volcan. Dans tous les cas, c’est flippant mais cela représente un beau défi. Je ne vais pas te le cacher, des larmes ont coulées. J’ai littéralement fait une énorme crise de panique à quelques mètres du sommet. Peut-être que si j’avais su à quoi m’attendre, je me serais plus préparé psychologiquement à ce défi de taille. Ou peut-être que je n’aurais pas osé entreprendre cette randonnée, qui sait? Dans tous les cas, la vue de là haut et le sentiment de fierté valent toutes les larmes qui ont coulées et tous les efforts fournis.

Nos conseils pour l’ascension du Smutwood Peak

  • Équipe-toi de bonnes chaussures adhérentes avec une bonne semelle.
  • Prévoit une veste coupe vent. Effectivement, au plus tu montes, au plus ça souffle. En outre, de nombreuses parties sont à découvert ce qui t’exposera de plein fouet au vent.
  • Veille à prévoir suffisamment d’eau et des collations. C’est une randonnée assez éprouvante physiquement. Il est donc important, que tu aies assez d’énergie pour la terminer dans les meilleures conditions possibles.
  • Commence la randonnée le plus tôt possible. Nous avons pris énormément de temps pour parcourir les derniers kilomètres et en particulier, les 500 derniers mètres. Pour ne pas être stressé par l’heure qui tourne, on te conseille donc de partir suffisamment tôt.
  • N’oublie pas ton Bear spray et documente toi sur les dangers et la façon de réagir quand tu croises un ours. Ce conseil, vaut pour toutes les randonnées en Alberta. Cependant, il semblerait que le risque de croiser des grizzlis par là-bas soit encore plus élevé.
  • Télécharge les différentes cartes de la randonnée au préalable sur tes applications de randonnée.

Notre expérience de l’ascension du Smutwood Peak

Comme tu auras pu le comprendre à la lecture de cet article, l’ascension du Smutwood Peak est une randonnée riche en émotions. Que ce soit en termes de paysages mais également, en termes de randonnée, tu ne risques pas de t’ennuyer. L’ascension du Smutwood Peak c’était incontestablement la randonnée la plus difficile de notre roadtrip dans les Rocheuses canadiennes. Cependant, c’était aussi notre randonnée préférée. Nous avons vraiment voulu dédier un article spécial pour cette randonnée car à notre sens, elle n’est pas assez mise en avant, voir, pas du tout. Il est vrai qu’il faut tout de même avouer, que c’est toujours plus agréable de faire des randonnées moins connues et avec moins de monde. Néanmoins, comme le mantra de notre blog le résume si bien, les mots partage et entraide sont nos mots d’ordre. Si tu te renseignes sur un voyage en Alberta, nous t’invitons à lire notre article sur les préparatifs d’un roadtrip dans les rocheuses.

On espère t’avoir donné envie de rajouter l’ascension du Smutwood Peak à ton itinéraire dans les Rocheuses canadiennes. N’hésite pas à nous laisser un commentaire si tu as des questions sur cette ascension ou sur notre roadtrip dans les Rocheuses. Alors, es-tu prêt à relever ce défi?

Statistiques de notre randonnée du Smutswood Peak:

30 km

à faire sur une route non goudronnée.

20 km

de randonnée au total

20 km

de randonnée au total

2 heures

pour les deux derniers km

7 heures

durée de la randonnée

961 m

de dénivelé positif

Notre avis sur la randonnée

1 %
DIVERSITÉ DES PAYSAGES​
1 %
BEAUTÉ DE LA RANDONÉE​
1 %
Difficulté

Pour t’abonner à notre chaine youtube et suivre en images la suite de notre parcours, nous t’invitons à cliquer sur ce lien d’abonnement youtube.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
5 1 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Inline Feedbacks
View all comments
trackback

[…] parking. En réalité, le chemin pour t’y rendre sera le même que celui qui mène au début du sentier du Smutwood Peak. Cependant, tu ne devras pas refaire les 30 kilomètres interminables de route non […]

trackback

[…] La randonnée du Smutwood Peak […]