montagne-lac-rocheuses
MAËVA ET ANTOHNY

MAËVA ET ANTOHNY

Que faire au Parc National Yoho ?

Le Parc national Yoho, ça te dit quelque chose ? Si ce n’est pas le cas, ne t’en fais pas, on va rectifier cela. Lorsqu’on parle des Rocheuses canadiennes, ce sont souvent les noms de Banff et de Jasper qui sont nommés. Non loin de ces derniers, se trouve le Parc national Yoho qui n’a rien à envier à ces derniers, bien au contraire. En effet, le Parc national de Yoho offre une multitude de randonnées à couper le souffle. En outre, on y découvre également des gorges, des forêts infinies, des lacs de couleur émeraude, des glaciers, des chutes d’eau…

En résumé, tout ce qu’il faut pour plaire aux amoureux de grands espaces et de nature. Il n’est donc pas étonnant, que de plus en plus de personnes pensent à intégrer la découverte du Parc national Yoho dans leur itinéraire de roadtrip dans les Rocheuses canadiennes

Effectivement, ce dernier se trouve un petit plus à l’ouest de la ligne droite qui relie Banff à Jasper. Ce n’est donc pas un très grand détour des Parcs de Banff et de Jasper. En outre, tu pourras profiter des beaux endroits du parc avec un peu moins de chasseurs de selfies, pas mal non ?

Localisation

Le Parc national de Yoho se situe quant à lui en Colombie Britannique et non en Alberta. Il se situe au nord du Parc Kootenay et non loin du Parc de Banff. Petit rappel, n’oublie pas de vérifier l’heure car il y a une petite heure de décalage entre les provinces de l’Alberta et de la Colombie Britannique. Pour accéder aux différents sentiers de randonnées du parc, tu devras également t’assurer d’être en possession de ta carte d’accès Parks Canada.

Où dormir au Parc national Yoho?

En ce qui nous concerne, nous avons réservé notre emplacement de camping trop tard. De ce fait, nous n’avons pas pu séjourner à l’intérieur du Parc national Yoho. Cependant, nous avons entendu de très bons échos du site de camping Kicking Horse. N’oublie pas de t’y prendre assez tôt niveau réservation de camping si tu veux avoir le choix des sites et des emplacements.

Que faire au Parc national Yoho ?

Ci-dessous, tu trouveras un petit résumé des différentes randonnées qu’on a faites dans le Parc national Yoho. De plus, on te partage également les chouettes endroits où t’arrêter pour pouvoir profiter des merveilles naturelles.

Spiral Tunnels

Dans le Parc national de Yoho, il est possible de s’arrêter à plusieurs endroits afin d’observer sous différents angles, la voie de chemin de fer du train. En réalité, c’est un chemin qui a été construit en plein dans les montagnes pour permettre le passage du train. En effet, lors du rassemblement de la Colombie-Britannique au reste du Canada, une des conditions étaient que la province puisse être connectée au reste du pays par voie ferroviaire. 

De ce fait et afin d’éviter tout accident, un chemin en forme de spirale dans les montagnes a été conçu afin que la descente ne soit pas en pente. Les vues sont jolies et assez sympa puis, c’est toujours intéressant d’en apprendre d’avantage sur l’histoire de la province. 

Cependant, en ce qui nous concerne, ça ne vaut pas spécialement le détour. En résumé, si tu passes devant pourquoi pas ne pas t’arrêter. Néanmoins, cela ne vaut pas la peine de rouler spécialement pour voir cela.

Emerald Lake

Comme son nom l’indique, tu peux t’attendre ici à en prendre plein la vue niveau lac à la couleur émeraude. D’ailleurs tu verras que le lac porte bien son nom. Ce qui est assez sympa, c’est que plusieurs randonnées se font à partir du fameux Emerald Lake. 

Etant donné que nous avions un planning randonnée encore très chargé pour les prochains jours, nous avons décidé d’uniquement faire le tour du lac qui fait 5 kilomètres. Néanmoins, si tu le souhaites, tu verras sur le panneau d’information près du parking que de nombreux sentiers de randonnées de difficultés et de longueur différentes sont possibles.

En ce qui concerne la petite randonnée de 5 kilomètres qui fait le tour du lac on te partage un petit conseil : met tes chaussures de randonnée. Oui oui vraiment, on sait, ça parait plat et un peu style « balade de santé » mais crois-nous, tu seras bien content de les avoir aux pieds. Bibo avait gardé ses baskets de ville et il l’a bien regretté. En effet, si tu commences la randonnée du côté gauche comme nous, tu verras que le sentier est très bien dégagé. Ceci, change à la deuxième moitié de la randonnée.

La forêt devient humide, la végétation est plus dense et verdoyante et donc, il y a de la boue. En commençant le sentier de randonnée on ne se serait jamais douté de ce changement de décor. Assure-toi donc d’être bien chaussé. Sinon en termes de décor, c’est somptueux. Cette combinaison de glacier, de vallée et de lac est juste parfaite. Il est d’ailleurs très difficile d’arrêter de photographier l’endroit tellement il est beau. Nous avons trouvé que passé les deux premiers kilomètres de marche, il y avait également beaucoup moins de monde sur le sentier.

Natural Bridge

À quelques kilomètres du Emerald Lake, se trouve le Naturel Bridge. Comme son nom l’indique, c’est un pont qui a été formé naturellement suite à l’érosion. C’est un arrêt qui vaut clairement le détour. Une fois de plus, on peut y observer la force et la beauté de mère nature.

On y voit un pont naturellement construit par des parois rocheuses. Ces dernières, se détériorent d’année en année avec la puissance des courants d’eau qui proviennent des montagnes. C’est ainsi qu’avec les années, l’eau détériore la roche et y creuse des énormes trous. En ce qui nous concerne, nous avons trouvé cela très impressionnant à voir.

Takakkaw Falls

Lorsqu’on te disait que tu trouves de tout au Parc national Yoho on ne t’avait pas menti. En effet, au début du sentier du Iceline trail se trouve les fameuses chutes d’eau Takakkaw Falls. Ces dernières, font plus de 300m de haut et font parties des plus hautes chutes d’eau du Canada. Sympa non ? Puis, quitte à être là, autant faire une bonne grosse rando non ?

PP1_2302

Randonnée du Iceline Trail

Une de nos plus grosses randonnées durant notre roadtrip dans les Rocheuses canadiennes, était sans aucun doute? celle du Iceline Trail. En quelques chiffres ça donne ça :

1.053 m

dénivelé positif

23,94 km

distance parcouru

5 heures 48

durée

Par où commencer ?

Pour arriver au point de départ de la randonnée, on doit déjà s’enfoncer un petit 15 kilomètres dans la forêt. Au matin, nous avons uniquement croisé un couple. Il y avait également quelques autres voitures sur le parking mais ce n’était clairement pas comparable au parking du Lac Louise. Pour faire le Iceline Trail, plusieurs options s’offrent à toi :

  • Faire le sentier du Iceline Trail en mode aller-retour depuis le petit parking des Takakkaw falls. Ce sera un sentier de +- 15 kilomètres qui te permettra de marcher à côté des glaciers. Néanmoins, en faisant uniquement cette randonnée, tu manqueras le Iceline summit si tu ne continues pas plus loin.
  • Ou bien, le sentier du Iceline Trail via le Little Yoho Valley. C’est l’option que nous avons choisie. On la conseille pour les personnes qui aiment et qui sont habitués à faire de la randonnée. En effet, c’est une randonnée assez longue et qui peut être assez éprouvante à la fin au niveau des genoux. Pour faire cette randonnée, il faudra également te rendre au parking des fameuses chutes de Takakkaw. De là, tu auras le choix de commencer la randonnée par :
  1. Vallée de Yoho
  2. Vue sur les glaciers
PP1_2031

En ce qui nous concerne, nous avons choisi la première version à savoir, commencer par la vallée de Yoho. Si tu souhaites faire comme nous, il faudra que tu tournes à gauche lorsque tu auras le parking dans ton dos. Avec le recul, on ferait pareil. Pourquoi ? Car les derniers paysages des glaciers et des montagnes fût les plus beaux et les plus impressionnants. Ça permet de garder une certaine motivation pour avancer après autant d’heures de marche.

Informations utilles du Iceline Trail

Le début de la randonnée se fait relativement sur un sentier plat. Tu passeras par la vallée enchantée en croisant des belles petites chutes d’eau sur ton chemin. Il te faudra ensuite fournir un petit effort. Tu longeras une très belle rivière aux multiples couleurs. Attention, ça glisse pas mal et vu le courant, ce serait une très mauvaise idée de tomber dedans. 

En continuant un peu plus loin et en traversant le petit pont en bois, tu verras le camping ground des Laugingh falls. Les chutes d’eau ne se trouvent qu’à quelques mètres. On te conseille de t’y arrêter quelques minutes pour contempler cette petite beauté de la nature. Pour arriver jusque là avec les quelques détours pour les chutes d’eau, tu auras plus ou moins parcouru 6 kilomètres.

La première partie du Iceline Trail

À partir d’ici, il te faudra monter graduellement dans une fôret pour gagner en altitude. Il y a plus ou moins 2-3 kilomètres de montée avant de te retrouver dans une magnifique plaine avec des belles fleures d’été. D’ailleurs, nous sommes toujours étonnés de voir à quel point les fleurs ici sont robustes. C’est vrai, ici, les quatre saisons peuvent avoir lieu le même jour.

Nous avons atteint le Stanley Mitchell Hut au bout de 11,5 km de marche. C’est ici, que nous avons pris notre pause déjeuné car cela représente également la moitié du chemin parcouru. Depuis ce point, de nombreuses petites randonnées sont également possibles. 

En ce qui nous concerne, nous étions partis pour faire une boucle en retournant vers les chutes Takakkaw. Pour ce faire, ne suit pas l’application Mapsme qui te conseillera de faire demi-tour. Il suffit de suivre les indications pour la randonnée Iceline pour ensuite trouver les indications qui te mèneront jusqu’au parking.

La deuxième partie du Iceline Trail

En quittant le Mitchell Hut, tu marcheras quelques mètres avant de traverser un petit pont en bois. Il faudra à ce moment là, tourner à droite avant de monter une pente en forêt. 

Le reste du paysage est juste magique. Cela fait deux semaines que nous explorons les Rocheuses canadiennes et c’est la première fois que nous voyons un paysage comme celui-ci. En effet, on se croirait vraiment sur une autre planète. En résumé, dans un décor lunaire.

Le tout, entouré d’énormes glaciers plus impressionnants les uns que les autres. Il y a également quelques beaux petits lacs donc le fameux Celest Lake au pied du glacier

Par contre, on te conseille vivement d’avoir ta veste coupe vent avec toi. Ce qu’on aura appris ici, c’est que dans les montagnes, la température et les conditions météorologiques peuvent très vite changer. Devant le Celest Lake, le vent a beaucoup soufflé car on se situe vraiment dans le creux de la montagne. 

Lorsque tu es là, tu te sens tellement petit. Heureusement que ce n’est pas la saison des avalanches. Passé le Celest Lake, un des derniers vrais efforts à fournir en montée pointe le bout de son nez. Il faudra tenir bon car à ce moment là, tu seras vraiment tout près du Iceline Summit qui te permettra d’avoir une vue dégagée à 360 degrés sur cet environnement glacier.

La troisième partie du Iceline Trail

En continuant à avancer tu croiseras le panneau des personnes qui ont fait le Iceline Trail en aller-retour. Si tu souhaites retourner au parking des Takakkaw Falls, continue tout droit. 

Tu continueras à longer les glaciers tout en redescendant progressivement. De plus, il tu pourras profiter d’une magnifique vue en hauteur sur les fameuses chutes Takakkaw. La classe non ? C’est après tout ça que cela se gâte, en tout cas, pour nous. La descente fût vraiment interminable et même pénible, on peut se le dire.

Tout d’abord, nous avons continué à descendre dans un sentier rocailleux. Ensuite, la descente se fût principalement en forêt. Fais toujours bien attention de faire du bruit dans les virages car il ne faut pas oublier que : «  Canada is a bear country ». Nous concernant, il s’est mit à pleuviner en fin de journée. De ce fait, les pierres et le sentier étaient assez glissants. 

Redouble donc de prudence et prend ton temps en descendant. Lors de notre descente, nous avons vu d’autres embranchements de randonnées qui menaient à l’Emerald Lake, Yoho Lake, Etc…Il y a donc vraiment de quoi faire par ici niveau randos.

Ce qu’on peut te dire sur la partie en forêt, c’est qu’elle n’avait pas vraiment un grand intérêt mais qu’elle était très longue. Par contre, c’est fou comme le décor a changé. 

Nous sommes passés d’un décor digne de la lune à une forêt très verdoyante. La fin de notre randonnée s’est terminée au petit parking des Takakkaw Falls qui marque également le début du sentier du Lac Yoho. Il nous a fallu encore marcher 1,5 km pour atteindre le parking où se trouvait notre voiture. Tu peux t’en douter, ces derniers kilomètres ont été assez longs hihi.

Conclusion du Iceline Trail

En conclusion, on a vraiment beaucoup aimé cette randonnée pour la diversité qu’elle nous a offert. La grande plus value, ce sont les panoramas sur les glaciers et l’environnement lunaire qui dépaysent complètement. Nous avons trouvé la partie dans la forêt sans intérêt mais c’est vrai qu’elle procure ainsi une certaine diversité dans les paysages. 

On considère cette randonnée comme assez difficile. En effet, elle est assez longue et il ne faut pas négliger le dénivelé positif ET surtout, négatif lors de la descente. On pense que commencer cette randonnée par la vallée de Yoho est plus facile. La montée nous semble avoir été plus progressive que notre descente qu’on a trouvée plus exigeante.

Conclusion sur le Parc national Yoho

Comme tu as pu le constater à la lecture de cet article, le Parc national de Yoho regorge de beautés naturelles à découvrir. Que ce soit pour des petites ou grandes randos, pour en prendre plein la vue ou tout simplement, pour profiter de la nature, le Parc national Yoho a ce qu’il faut. N’hésite donc pas à consacrer deux ou trois jours à l’exploration de ce parc qui en vaut clairement la peine.

Notre avis sur le Parc national Yoho

1 %
DIVERSITÉ DES PAYSAGES​
1 %
BEAUTÉ DES RANDONÉES​

Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à nous laisser un petit commentaire et un petit « j’aime« .

Partager sur facebook
Partager
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
5 1 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments