tortue-plongée-sous-marine-plongeur
MAËVA ET ANTOHNY

MAËVA ET ANTOHNY

Passer son brevet de plongée PADI à l’étranger

La plongée à l’étranger

Plonger à l’étranger pour explorer le monde sous marin. S’immerger dans l’univers de Némo, des poissons clown et des poissons balistes. En outre, se rapprocher des tortues, des raies mantas et même, des requins. Vaut-il mieux passer son brevet de plongée dans son pays ou lors d’un voyage à l’étranger ? Quel est le budget à prévoir ? Combien de temps cela prend-il ? Est-ce sans risque de passer son brevet de plongée à l’étranger ? Dans cet article, on répondra à toutes ces questions. De plus, on te fera également part de notre propre expérience de plongée à l’étranger. Finalement, tu pourras comme toujours, compter sur nos bonnes adresses pour t’atteler à ta nouvelle activité préférée: la plongée sous-marine.

Notre expérience de plongée à l’étranger

En ce qui nous concerne, Bibo est un vrai petit poisson dans l’eau. Chaque occasion est bonne pour lui pour enfiler son masque et son tuba. Très à l’aise dans l’eau, il peut y rester pendant des heures à regarder tout ce qu’il s’y passe. Si tu veux tout savoir, voici comment cela se passe chez nous. Bibo part en éclaireur et si ça vaut la peine, j’enfile également mon masque et mon tuba pour explorer les fonds marins avec lui. Faut dire qu’en ce qui me concerne, je suis plutôt du style farniente sur la plage.

Notre première plongée à l'étranger

Notre première plongée, c’était une fun dive en Thaïlande. Le principe d’une fun dive, c’est de plonger avec un instructeur de plongée et de se laisser guider. En résumé, c’est un peu une initiation à la plongée. Par contre, ce qu’il faut savoir, c’est qu’en fun dive, les spots de plongée sont limités. De plus, la profondeur maximale autorisée pour ce genre de plongée est de 10m. N’étant pas formé, on reçoit évidemment les consignes de sécurité de base mais on n’a pas grand-chose à gérer. De ce fait, tu peux donc pleinement te focaliser sur l’observation du monde sous-marin, des coraux et du récif. En théorie, ça peut paraitre assez simple mais en pratique, la réalité est tout autre. Personnellement, ma première fun dive a été assez compliquée. 

Elle l’était beaucoup moins pour bibo qui rappelons le, est un véritable petit poisson dans l’eau. Ce qui pour moi était très effrayant, c’était de m’éloigner de la surface de l’eau. Le tout, en respirant uniquement par la bouche. Effectivement, il faut dire que tout ça n’est pas très naturel. Par la suite, j’ai compris que ce qui m’angoissait le plus, c’était de n’avoir aucune maîtrise ni compréhension sur ce qui se passait avec moi mais aussi, autour de moi. On dégonfle ton gilet, on le regonfle, on a de l’eau dans le masque, on n’arrive pas à trouver un équilibre à l’arrêt. En résumé, je faisais un peu n’importe quoi. 

Passé le stress des premières minutes, j’ai pu apprécier notre première plongée. Néanmoins, comme tu pourras le voir, je n’avais aucune confiance en mon masque de plongée. J’avais tellement peur que de l’eau s’y infiltre, que j’ai maintenu ma main dessus tout au long de la plongée.
Comment éviter cela ? En passant ton premier niveau de plongée : l’Open Water.

L’open Water c’est quoi ?

Le PADI Open Water Diver, c’est ton premier niveau de plongée. En d’autres termes, c’est une certification de plongée sous marine qui t’autorise à plonger avec un binôme à max 18m de profondeur. De plus, cette certification te permettra de plonger sans devoir être obligatoirement supervisé par un professionnel. 

On a presque envie de dire que c’est LE niveau le plus important. Pourquoi ? Car c’est durant ce dernier, que tu apprendras la base de la plongée sous marine. La formation du PADI Open Water, sera un véritable pilier pour continuer à t’améliorer dans ce domaine. 

On apprend quoi pendant la formation de l’Open Water ?

La formation de l’Open Water est assez intense. Souvent, elle se donne sur 4 jours. Il faut donc veiller à avoir assez de jours à y consacrer durant ton voyage. La raison pour laquelle cette formation est exigeante est double. 

Premièrement, on part de zéro. Tout est à apprendre. Pallier de sécurité, décompression, autonomie en air, dangers. Beaucoup d’informations, beaucoup de théorie, qu’il faudra retenir afin de réussir l’examen théorique. Car oui, l’orsqu’on passe sa certification d’Open Water, il y a une partie de l’examen qui est théorique et l’autre, pratique.

Tous les exercices pratiques, seront également réalisés durant ces quelques jours. Il faut donc t’attendre à plonger 2 à 3 fois par jour. Nous tenons à souligner, qu’il ne faut pas négliger la fatigue physique accumulée des plongées et ce, surtout à tes débuts. La combinaison de cette dernière avec l’étude du soir explique pourquoi passer son Open Water est exigeant.

 

La partie pratique

En ce qui concerne la pratique, on dira que celle-ci, est une combinaison parfaitement complémentaire avec la théorie. C’est l’occasion d’utiliser et de savoir contrôler tout l’équipement de base pour une plongée. Á titre d’exemple: le masque, le tuba, la bouteille d’oxygène, le gilet, le détendeur, le lestage, etc…On apprend à gérer son gilet ainsi que sa respiration pour gérer son équilibre. 

En outre, on apprend comment faire pour vider son masque sous l’eau (oui oui, c’est possible). Mais également, à lire une boussole et à retrouver son chemin sous l’eau, comment réagir en cas de perte du détendeur (d’où provient l’oxygène), de manque d’air ou de situation de sauvetage. Il ne faut pas être un nageur professionnel pour passer son PADI. Néanmoins, il faut tout de même savoir bien nager afin d’être à l’aise dans l’eau. D’ailleurs, une des épreuves du PADI Open Water est de nager plusieurs mètres en pleine la mer.

Nous concernant, ce que nous avons particulièrement apprécié c’est cette combinaison de théorie et de pratique. De plus, on a eu la chance de pouvoir faire toutes nos plongées en pleine mer et non dans une piscine comme ça peut être le cas dans certains centres de plongés. 

Finalement, ce qui pour nous est le plus grand atout de l’Open Water, c’est la compréhension de l’activité qu’est la plongée sous marine. Il est certain que cette dernière, reste une activité qui comporte des risques. D’ailleurs, avant chaque plongée, on te fera signer une décharge qui indique que tu es conscient des risques encourus et qu’il n’y aura pas de poursuites entamées auprès du centre en cas d’accident ou de décès. C’est rassurant, n’est-ce pas ? Cependant, le fait d’avoir une meilleure connaissance sur l’équipement, le fonctionnement et les risques rassure. On est formés pour savoir quoi faire en cas de situation de stress et ça, ça nous détend sous l’eau.

L’advanced Open Water

Le grand intérêt de passer le niveau Advanced, est de pouvoir plonger jusqu’à 30m de profondeur. Pourquoi vouloir plonger en eau si profonde ? Car certains poissons, et en particulier, les requins dont les fameux requins renards ), peuvent généralement être observés en dessous de 20m. 

Néanmoins, ce n’est pas son seul intérêt. En effet, grâce à cette formation, tu pourras plonger dans des spots de plongée plus techniques. Par exemple, un spot de plongée avec beaucoup de courant. De plus, cela permet également de se perfectionner dans sa technique et en particulier, dans sa flottabilité. 

Il est très important d’être à l’aise dans l’eau. Cela passe donc naturellement par une bonne gestion de sa flottabilité. Tant pour protéger les coraux mais également, pour pouvoir se déplacer plus aisément dans l’eau. Durant cette formation, on perfectionne également son sens de l’orientation et l’usage de la boussole sous l’eau. Pas le moment le plus rassurant de se retrouver seul dans l’eau et de devoir retrouver son instructeur de plongée et son binôme.
Bien content de les retrouver, c’est certain.

Quelles plongées choisir ?

Contrairement à l’Open Water, le cours Advanced se donne lui sur 2 jours. Durant ces derniers, on approfondi nos connaissances générales de la plongée. L’aspect théorique sera complété par 5 plongées. Deux d’entre elles, sont obligatoires. 

Il s’agit de la plongée profonde à 30m ainsi que de la plongée de navigation sous-marine. En plus de ces deux plongées, il faudra également que tu choisisses trois autres plongées pour compléter ton cursus. Tu auras le choix entre les plongées suivantes :

  • Maîtrise de la flottabilité (PPB)
  • Naturaliste sous-marin
  • Plongée sur épave
  • Plongée de nuit
  • Recherche et récupération
  • AWARE – Identification du poisson
  • Air Enrichi / Nitrox
  • Plongée du bateau
  • Véhicule de propulsion de plongeur (DPV) **
  • Imagerie numérique sous-marine

En ce qui nous concerne, nous avons choisit :

  • Maîtrise de la flottabilité (PPB)
  • Plongée sur épave
  • Plongée de nuit

Plonger de nuit, est vraiment assez particulier. L’ambiance est très différente. De plus, on peut observer un monde sous marin très actif avec des habitants qui sont moins visibles en journée. Par contre, je dois avouer qu’en remontant à la surface, j’avais qu’une seule hâte, c’est de vite remonter sur le bateau. 

Autant, sous l’eau, plonger de nuit c’est incroyable autant, en surface, c’est un peu flippant. En ce qui concerne notre choix pour la maîtrise de la flottabilité, cela a été un choix qui a été très rapidement fait. Pour nous, c’est quelque chose de très important d’avoir une bonne maîtrise de sa flottabilité. 

Ça l’est d’autant plus pour pouvoir se permettre de faire des plongées dans des spots plus techniques, des endroits avec des espaces un peu plus étroits ou dans des lieux plus mystérieux comme des épaves.

Où passer sa certification de plongée à l’étranger ?

Selon nos recherches, deux des endroits les moins chers où passer sa certification de plongée à l’étranger sont la Malaisie et la Thaïlande. Néanmoins, des pays comme les Philippines et l’Honduras sont également réputés pour leurs fonds marins magnifiques et leur prix très attractif.

Pour les 25 ans d’Anthony, nous avons donc passé notre Open Water sur l’île de Perhentian. On avoue avoir eu beaucoup de chance de pouvoir apprendre à plonger dans un endroit aussi idyllique. 

Nous avons suivi cette formation au centre de plongée: Turtle Bay Divers. Le centre, est géré par une allemande. Quant aux  instructeurs de plongée, ces derniers venaient d’un peu partout dans le monde et l’équipe, était principalement composée de Malaisiens.  Nous avons eu la chance d’avoir un encadrement de qualité. 

Nous n’étions que 3 élèves (bibo et moi inclus), ce qui a donc facilité l’apprentissage et la supervision. Le prix payé par personne pour la formation Open Water était de 200€ par personne. De plus, le centre de plongée dispose de mignons petits bungalows sur la plage. 

Notre expérience

Durant tout le long de notre formation, nous avons donc logé au Mama’s Chalet pour le prix de 12€ par nuit pour une chambre double avec un ventilateur.

Pour notre Advanced, nous avons passé notre certification en Thaïlande sur l’île de Koh Tao. Le centre de plongée que nous avons choisi s’appelle, le Crystal Dive . C’est un centre qu’on peut que te recommander pour son professionnalisme et son respect de l’environnement. Le prix que nous avions payé pour passer cette certification était de 250€ par personne. 

Nous avons ici également logé dans un petit bungalow près de la plage proposé par le centre de plongée. En suivant la formation Advanced, nous avons pu loger dans ces derniers au tarif de 10€ par nuit. Ce tarif, était valable pour la durée du cursus suivi. 

Pour un séjour prolongé, le tarif par nuit est au prix de 15€. Malheureusement, nous n’avons pas été de très grands fans des fonds sous marin de Koh Tao. Il faut dire que l’île paye un peu le prix de la pêche à la dynamite de ces dernières années ainsi que sa popularité pour la plongée. Heureusement, tout un projet de réhabilitation est en cours pour palier à cela.

Avantages et inconvénients de passer son certificat de plongée à l’étranger

Avantages

  • Le tarif est souvent plus intéressant qu’en Europe
  • Passer son examen dans un cadre souvent idyllique
  • Conditions de rêve: eaux chaudes, bonne visibilité, intérêt des sites
  • Immersion totale en pleine mer

Inconvénients

  • La durée: il faut avoir suffisamment de jours devant soi pour passer son examen
  • La langue: pas tous les centres de plongée offre une formation en français. Il est préférable de passer la formation dans sa langue maternelle afin de bien comprendre les termes techniques.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
5 3 votes
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
10 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Inline Feedbacks
View all comments
Florian
4 mois il y a

Le blog avance bien, félicitations! 💪🏼

Partir Loin
Administrateur
4 mois il y a
Reply to  Florian

Merci, ça fait plaisir :).

Myriam
4 mois il y a

Super article! Moi aussi, je suis un vrai poisson dans l’eau mais je fais un blocage avec la plongée. Je fais à chaque fois des baptêmes de plongée (2 à la Martinique, 1 en Colombie) sans oser aller plus loin : d’une part, j’ai peur des paliers, du masque qui se remplit d’eau et d’autre part, des requins… Par contre, je trouve qu’on voit parfois plus de choses en snorkeling qu’en plongée. Je pense surtout aux îles Perhentian qu’on a adorées, et à l’île de Providencia en Colombie (raies manta, tortues etc…).

Partir Loin
Administrateur
4 mois il y a
Reply to  Myriam

Hello Myriam,

je te comprends tout à fait car moi aussi j’avais peur de la plongée.
Néanmoins, après avoir surpasser Ses appréhensions, on se sent plus en sécurité car on sait quoi faire en cas de problème et franchement, cela aide beaucoup :).

Un de nos prochains articles, sera justement sur l’île de la Providencia qu’on a adoré :).
Nous sommes tout à fait d’accord avec toi. En effet, dans certains endroits, la visibilité est tellement bonne qu’il n’est pas forcément obligatoire de plonger pour voir de belles choses.

Angelontravel
3 mois il y a

Coucou!!

C’est drôle que je vois cet article justement car je suis en plein dans la partie théorique de l’Open Water hihihi et j’ai hâte de sortir du confinement pour aller à l’eau même si elle risque d’être ici beaucoup plus froide que pour vous hihihi! J’ai décidé de faire en plus de ça les spécialités Aware et aussi conservation des coraux et c’est top pour en apprendre un peu plus sur la protection des océans.

Pour la plongée de nuit, effectivement ça doit être bien particulier du coup ça me donne envie d’essayer!

Partir Loin
Administrateur
3 mois il y a
Reply to  Angelontravel

Coucou Angel,

bon courage pour ton examen théorique :).
Tu verras, c’est un petit effort mais tu sera vraiment bien récompensée par la suite :).
Oh la formation Aware on ne connait pas, ça consiste en quoi? Par contre, top pour la formation concernant la protection des coraux. C’est bien quelque chose qui nous tente aussi :).

Tiens nous au courant de tes premières plongées, on les oublie jamais :).

trackback

[…] Passer son brevet de plongée Padi à l’étranger – BLOG DE CONSEIL POUR TES VOYAGES EN SAC A DOS 2 mois il y […]

trackback

[…] Par contre, là-bas c’est en mode « no stress ». Ce qu’il te faut savoir, c’est que pour faire cette plongée, il est nécessaire d’avoir ton niveau Advanced en plongée.  […]

trackback

[…] Passer son brevet de plongée Padi à l’étranger – BLOG DE CONSEIL POUR TES VOYAGES EN SAC A DOS 3 mois il y […]

trackback

[…] Passer son brevet de plongée Padi à l’étranger – BLOG DE CONSEIL POUR TES VOYAGES EN SAC A DOS 3 mois il y […]