experience-meditation-vipassana- (11)
MAËVA ET ANTOHNY

MAËVA ET ANTOHNY

Notre expérience Vipasanna: 10 jours de méditation silencieuse

Ca y est, c’est le grand jour, on s’embarque pour une retraite de 10 jours de méditation silencieuse.. Notre Tuktuk nous emmène au centre Vipasanna de la ville d’Anuradhapura. En peu de temps, on s’éloigne du bruit et de la foule pour se retrouver au milieu de nul part. Pour nous, l’heure des aurevoirs a sonnée. En effet, il faut savoir que les filles et les garçons sont séparés tout au long de la retraite silencieuse. C’est donc à l’entrée du site qu’on se dit au revoir pour une durée de 10 jours. À première vue, cela peut paraître insignifiant. Cependant, on peut t’assurer que lorsque tu es ensemble 24h/24h au bout du monde et ce, depuis plusieurs mois, 10 jours ça paraît ÉNORME.

Le départ pour la retraite de méditation :

Très vite on comprend qu’on va pouvoir s’apercevoir pendant de courts moments. L’ensemble du site est reparti en deux parties pour les femmes et les hommes. Néanmoins la salle à manger ainsi que la salle de méditation sont communes même si ces dernières, sont séparées en deux. De ce fait, on pourra s’apercevoir, même si on ne peut communiquer, c’est déjà ça.

experience-meditation-vipassana- (8)
experience-meditation-vipassana- (3)

Ensuite, vient le moment où il faut donner tous nos effets personnels. En ce qui me concerne, il s’agissait de mon cahier d’écriture, mon livre, mon téléphone et toute autre distraction. Arrive ensuite la découverte de ma chambre. Á priori, je ne m’attendais pas à grand chose car le but, n’était pas de loger dans un hôtel  4 étoiles.  Cependant, le premier constat que j’ai pu faire, c’est qu’il n’y avait pas de fenêtre. Effectivement, la salle de bain était à ciel ouverte et la seule fenêtre de la chambre ne se fermait pas.

En d’autres termes, tout était en pierre brut, un tuyau qui sort du mur en guise de douche,  et un lit en bois pour dormir. Heureusement , l’ensemble était assez propre et bien entretenu. De plus, j’étais sauvée, car il y avait une moustiquaire, ouf. Cette dernière, était trouée, certes, mais c’est tout de même une moustiquaire. Bibo n’étant pas là pendant 10 jours, j’étais donc seule à devoir faire face à tout être vivant volant ou rampant….L’angoisse assurée pour moi.

Les conseils pratiques de Bibi pour survivre aux insectes

Dans ces conditions, on te partage quelques petits conseils bien utiles pour survivre aux insectes pendant ces 10 jours. En effet, deux choses pouvaient faire fuir partiellement les bêtes et les moustiques.

  1. Le nettoyage quotidien de son cabanon (balai et eau).
  2. Allumer non stop une spirale anti-moustique qui s’avère être très efficace.

Une journée type d'une retraite de méditation silencieuse avec Bibo et Bibi

Premièrement, pas de cigarette (Bibo fumait à cette époque), pas de téléphone, pas de livre, pas d’écriture, pas de sport, aucune distraction n’est tolérée.  Nous avions uniquement droit à une montre en guise de réveil. Dur dur de s’endormir seule dans un espace aussi ouvert. Ce n’était donc clairement pas des nuits de princesse qui nous attendaient. Néanmoins, n’oublions pas qu’on s’est inscrit de plein gré pour faire cette retraite. En conséquences, il faut donc désormais en assumer les conséquences.  

Ci-dessous, tu trouveras un petit récapitulatif d’une journée type de notre retraite de méditation silencieuse de 10 jours

La matinée :

4h:

Première méditation à 4h30 ce qui veut dire, réveil à 4h du matin. Le dong de la cloche me tire difficilement de mon sommeil. Il faut dire que ce n’est pas spécialement motivant de se lever en sachant qu’on va prendre une douche à l’eau froide. Comme si ce n’était pas suffisant, voici que je me fais surprendre par une grenouille et un énorme cafard au réveil ? Mon dieu, comment vais-je faire pour tenir 10 jours ? D’habitude, c’est Bibo qui gère ce genre de situation de crise.

Mais cette fois-ci, je ne pourrais compter que sur moi-même. C’est pourquoi, après quelques cris et même si cela est interdit par le règlement, j’ai tué le cafard avec le balai…Oups, mea culpa.

4h30 à 6h30:

C’est donc parti pour la première méditation de la journée…À notre avis, la première méditation de la journée n’est pas la plus simple. En effet, tu  tu es encore à moitié endormi. En conséquence, il ne faut donc pas confondre cette dernière avec une prolongation de ta nuit. Avant de débuter la première méditation, il y a toujours un petit rituel prononcé en cassette audio par le maitre Dhama. Une fois que cela est fait, la méditation peut commencer. Très vite, on se rend compte que ce n’est pas du tout évident de maintenir une seule position. Entre le mal de dos, les crampes et les fourmillements, on avait plutôt la bougeotte et surtout, les premiers jours. Bibo pour sa part, devait tenir sans cigarette et surtout, sans nicotine ce qui rendait la tâche encore plus compliquée.

6h30 – 8h:

L’heure du petit déjeuner a sonné. En ce qui à trait aux repas, il faut savoir qu’il y en a 2 par jours. Certes, ça peut paraitre peu mais on peut t’assurer, que tu manges à ta faim. Les premiers jours, tu stresses de ne pas avoir assez sachant qu’il n’y a que deux repas. De ce fait, tu te mets à te servir et à te resservir encore et encore. Avec le temps,  tu comprends très vite que cela ne sert à rien, bien au contraire. En outre, le corps s’adapte après quelques jours à ton nouveau rythme de vie. Tu n’as plus faim au soir mais tu as faim avant le repas de 6h30. Pour te donner un exemple, Bibo est incapable de manger quelque chose aussi tôt le matin et pourtant là, il avait faim. En ce qui me concerne, j’avais toujours faim le soir mais c’est vrai qu’au plus les jours avançaient, au moins c’était pénible.

Une autre « difficulté » pour nous a été l’absence complète de café. À la place, nous avions droit à un milk tea pendant les repas. On aime ou on n’aime pas, mais cela fait partie intégrante des traditions culinaires du Sri Lanka. 

Le Curry du matin

En d’autres termes, tu l’auras compris, tu oublies le petit déjeuner continental style café, pancakes ou tartine  beurre, confiture, choco. Ici au Sri Lanka, le petit déjeuner c’est plutôt du milk tea, du rice and curry, du sambal, des lentilles et des légumes. Par ailleurs, on te prévient, là-bas, il n’y a pas l’option « no spicy ». Cela peut paraitre fou de se dire qu’on mange un curry épicé à 6h30 du matin en guise de petit déjeuner. Néanmoins, on t’assure  qu’on s’y fait et on finit même par trouver cela très bon et ce, même à 6h30 du matin.

Après le petit déjeuner, on avait droit à une petite pause. C’est généralement le moment que chacun prend pour nettoyer ses vêtements à la main ainsi que sa chambre. Pour Bibo, c’était carrément  devenu un rituel de nettoyer tous les jours sa chambre de fond en comble.

L’aspect social

Coté garçons, les voisins de  Bibo étaient tous des moines. Ils étaient intrigués par lui comme lui l’était aussi par eux. Pour rappel, un moine est une personne qui a décidé de se retirer en communauté afin de pouvoir se dédier entièrement à sa vie spirituelle et à ses vœux de religion. Ce sont donc des personnes qui ont un quotidien très différent du notre. 

Durant les moments de temps libres, ces derniers passaient leurs temps sur la terrasse à regarder ce que chacun faisait. Il faut dire qu’il n’y avait pas grand-chose d’autre à faire aussi.

Un jour, un moine s’est mit à balayer les feuilles qu’il y avait devant sa porte. 

Le lendemain, c’était Bibo qui s’est mit à ramasser toutes les feuilles devant la porte de ses voisins. Ausitôt, une routine s’est installée et ce, même sans se parler, sans se connaître et en étant tous différents. L’entraide mutuelle était bel et bien au rendez-vous. Lorsqu’une personne commençait à faire du jardinage, les autres le rejoignaient sans dire un mot et tous se mettaient au travail. 

Un jour, un moine balayait, Bibo a pris son balai et l’a rejoint. Trente minutes plus tard, ils devaient être une dizaine à s’y mettre sans qu’un seul mot ne soit prononcé.

experience-meditation-vipassana- (5)

Le code de conduite:

Comme décrit dans le code de discipline, toute forme de communication quelconque est interdite. Certains moines respectaient scrupuleusement ce code de conduite. Ils faisaient absolument abstraction de tous ceux ou tout ce qui les entouraient. Le matin, lorsqu’on se dirigeait à 4h30 pour la première séance de méditation, certains hochaient la tète en guise de bonjour.

Cependant, d’autres, ne calculait pas du tout Bibo. Avec les jours qui passaient, Bibo se disait qu’ils étaient justes impolis, voir peut-être pas intéressés par un européen qui vient découvrir la méditation au Sri Lanka. Peut-être pensent-ils que nous n’avons pas notre place parmi eux ? À la fin des 10 jours, ces mêmes personnes sont venues voir Bibo pour essayer de discuter tant bien que mal malgré la barrière de la langue. En réalité, leur comportement était simplement le reflet de leur respect envers le code de conduite ainsi que leur engagement dans cette retraite de méditation silencieuse.

8h à 11h :

Cette partie de la journée était certainement la plus difficile. En effet, c’était à ce moment là que la durée de méditation était la plus longue de la journée. De plus, l’augmentation graduelle de la chaleur ne facilitait pas la concentration. Cependant, on te rassure, même si on médite 10 heures par jour et que c’est long, tu peux prendre quelques pauses. Effectivement, il faut savoir que tu as la possibilité de sortir quelques minutes pour te dégourdir les jambes.

Il faut bien avouer qu’après un certain moment, tu es là assis sans réellement faire ce qui est demandé, à savoir, te concentrer sur ta respiration et sur le moment présent. Dès lors, cela vaut donc la peine de sortir prendre un peu l’air pour ensuite, te concentrer à nouveau sur l’exercice demandé.
Cependant, attention à ne pas trop abusé et à rester concentré sur ton objectif. Au fur et à mesure des jours, les participants prenaient de plus en plus de pause. Il faut essayer d’éviter mais personne ne te dira quelque chose. N’oublie pas que cette expérience, tu l’as fait en premier lieu pour toi et pour personne d’autre.

meditation-vipassana-hall

11h00 à 12h :

L’heure du dernier vrai repas de la journée a sonnée. On est chouchouté et tellement bien servi. Honnêtement, ce n’était pas le but, mais le centre de méditation Vipasanna est un des endroits où nous avons le mieux mangé au Sri Lanka. 

L'après midi :

12h à 13h:

Après le repas c’est l’heure de la pause. Nous étions au Sri Lanka en mars et ce qu’on peut te dire, c’est qu’il y faisait très chaud et humide. Nous concernant, on buvait pratiquement 4 litres d’eau par jour. Durant cette pause de l’après midi, on avait des occupations un peu différentes. Moi j’en profitais pour laver mon linge, faire une sieste et faire du gainage et des pompes même si ce n’était pas autorisé. Bibo comme tu le sais, était devenu le Mr. Propre du centre. En outre, tu peux également utiliser ce moment pour t’entretenir avec l’enseignant si tu as des questions concernant la méditation.

13h à 17h:

Après la pause du midi, on se rejoignait tous à nouveau dans la salle de méditation. C’était peut être le moment le plus difficile de la journée. La chaleur n’aidant pas, il était de plus en plus difficile de garder sa concentration.

17h à 18h:

C’était l’heure du thé et du petit en-cas pour les nouveaux comme nous. En résumé, si c’est ta première expérience de méditation de 10 jours  selon la méthode Vipasanna, tu as droit à du thé ainsi qu’à des fruits et des petits biscuits. Par contre, si tu n’es pas un novice, tu auras uniquement droit à du thé. 

Ceci, sera officiellement notre dernier repas de la journée. Effectivement,  une des difficultés de cette retraite silencieuse est de manger deux fois par jour un vrai repas consistant. Le dernier repas étant à 11 heures.  Personnellement, le sentiment de faim a été une difficulté supplémentaire pour moi. Contrairement à bibo, mon estomac gargouillait tous les soirs vers 21 heures. De quoi offrir une magnifique berceuse à ma voisines de chambre.

Pourquoi s’infliger cela ? Car il fallait être concentré à 100%  sur la méditation. En effet, sans le savoir, la digestion demande beaucoup d’énergie à ton corps. Tu sais, le fameux coup de mou après un lunch trop lourd.

18h à 19h :

Après cette petite pause, ce sera la dernière partie de la journée dédiée à la méditation.

19h à 20h15 :

Ensuite vient la dernière partie, celle où on se rassemble en fonction de la langue choisie pour écouter les consignes pour le lendemain et surtout, améliorer notre compréhension de cette méthode unique de méditation. C’est à ce moment là, qu’on regarde des vidéos explicatives du concept par M. Goenka. Ce dernier, est l’enseignant emblématique de la méthode Vipasanna à travers le monde.

experience-meditation-vipassana- (7)

20h15 à 21h :

Dernière méditation de la journée

21h à 21H30 :

Cette dernière demi-heure de la journée pouvait être utilisée pour poser d’éventuelles questions à l’enseignant avant d’aller dormir.

Notre expérience de méditation silencieuse selon la méthode Vipasanna

N’ayant jamais fait de méditation auparavant, cette expérience de méditation Vipasanna fut une véritable découverte. Méditer ou essayer de méditer pendant 10 heures par jour en se concentrant uniquement sur sa respiration….On ne va pas te mentir, on n’y est pas arrivé. Il y a toujours un moment où ton esprit vagabonde un peu et parfois, beaucoup. C’est vrai, pour une fois, il n’y a aucune distraction possible. Ton esprit a donc le champ libre pour prendre pleine possession des lieux. Tu réfléchis à tes projets futures, à ton avenir, à tes proches, à ton passé, à tes regrets et à tes bonheurs. En ce qui nous concerne, ça a été un véritable ascenseur émotionnel. Le plus difficile dans tout ça, c‘est certainement d’être seul face à soi-même.

C’est comme si on mettait un miroir devant toi pendant 10 jours même si à proprement parlé, les miroirs ne sont pas acceptés. Aucun échappatoire, pas de sport, pas de livre, pas de bloc note pour écrire ce que tu ressens, pas de communication avec quiconque. Rien du tout…

Seul face à toi même...

Juste toi et toi seul. Personnellement, j’ai eu beaucoup de mal vers le 4 e jour. J’avais besoin de parler, de vider ce que j’avais sur le cœur et ce n’était pas possible. Pour être tout à fait transparente, j’ai demandé mon cahier de note en pleurant… Mais je n’ai rien reçu. Bibo qui rappelons le, n’était pas spécialement motivé de tenter l’expérience a même mieux vécu l’expérience que moi. Il a eu un peu de mal les premiers jours mais il a su  très vite s’habituer. Cela lui a même permis de constater qu’il savait arrêter de fumer.

En résumé, et comme tu peux le constater, l’expérience de chacun peut être très différente. Nous avons tous les deux vécu cette expérience d’une manière différente. Néanmoins, nous en gardons tous les deux un très beau souvenir et ne pouvons que te conseiller de tenter l’expérience pour te faire ta propre opinion.

Le retour à la réalité après la retraite de méditation silencieuse :

Le 9ème jour, on reçoit ses effets personnels et on peut à nouveau parler. L’occasion de faire connaissance avec les autres participants de la retraite. C’est incroyable comme on peut développer des liens sans se parler. Par exemple, j’avais une voisine philippine qui s’appelait Jane. Sans se parler, on était proche. On s’attendait pour aller à la salle de méditation. On était assise l’une à côté de l’autre au moment du repas. De plus, cela nous est arrivé de nous prendre dans les bras pour se consoler sans savoir ce qui n’allait pas. En bref, des moments très forts en termes d’émotions. D’ailleurs je suis toujours en contact avec elle.

Un autre aspect difficile c’est le retour à notre vie normale. Tu sais, celle où tu cours après le temps. En voyage, whatsapp, c’est le moyen qu’on utilise pour rester en contact avec nos proches. Nous utilisons notre téléphone pour garder contact, trouver notre chemin, convertir de la monnaie, écouter de la musique, faire des réservations et là, on appréhendait de le rallumer. D’ailleurs nous l’avons rallumé qu’à notre retour dans notre guesthouse et ce, quelques heures plus tard.

Finalement, on était bien dans notre petite bulle.

Bilan de notre retraite de méditation silencieuse:

Ce que nous avons trouvé le plus difficile :

  • Ne pas manger au soir
  • Garder la même position
  • Arriver à rester concentrer sur sa respiration
  • Ne pas parler

C’est une expérience qu’on recommande à tout le monde. Très confrontante certes, mais tellement enrichissante. Finalement, tu pourras appliquer ces enseignements dans ta vie quotidienne et ça, c’est la plus belle des réussites.

experience-meditation-vipassana- (4)

Au lieu de te plaindre d’une situation et de rabâcher sans cesse les même choses, appuie sur le bouton « pause ».
Analyse, essaie de comprendre, relativise et agit si nécessaire.

Chasse ces pensées polluantes, ces comportements matérialistes et négatifs. Ecoute ton corps et revient à l’essentiel. Rien n’est permanent dans la vie et ce, dans toutes circonstances.

Profite de l’instant présent, des beaux moments du quotidien. C’est bien d’avoir des projets, d’être ambitieux mais des fois, ça nous empêche de vivre pleinement les moments présents.

Inversement, si tu vis un moment difficile, ne tombe pas dans une spirale négative. Te plaindre, râler ne fera qu’aggraver la situation.

On souhaite à chaque personne, chaque voyageur de pouvoir vivre au moins une fois dans sa vie une expérience similaire. Si tu as des questions plus pratiques, plus détaillées sur notre expérience, n’hésite pas à nous laisser un commentaire ou à nous contacter.

Si tu as aimé cet article de voyage n’hésite pas à nous laisser un petit commentaire et un petit « j’aime » pour soutenir notre travail.

Partager sur facebook
Partager
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments